L’Algérie peut-elle avoir son vaccin ? : Un projet réalisable si…
Search
Vendredi 16 Avril 2021
Journal Electronique

Depuis l’apparition de la Covid-19, plusieurs labotratoires se sont lancés dans des recherches pour développer, le plus rapidement possible, un vaccin qui freinerait la propagation du virus. Une dizaine de vaccins sont en phase d’essais cliniques et devraient être prêts d’ici la fin décembre. L’Algérie, qui ne veut pas rester à l’écart, ambitionne de «s’orienter vers la fabrication du vaccin anti-Covid» pour reprendre les mots du ministre de l’Industrie pharmaceutique,

Lotfi Benbahmed. «Un projet possible», a soutenu, récemment, le président du Syndicat national algérien des pharmaciens d’officines, Messaoud Belambri. «A condition de s’associer ou de conclure des partenariats de transfert de technologie avec les grands laboratoires qui ont des avancées dans le domaine de la fabrication des vaccins», a-t-il ajouté. Selon lui, l’Algérie dispose de compétences avérées dans ce domaine. Toutefois, il plaide pour la création au préalable d’un environnement favorable. «Le secteur de la production pharmaceutique est très complexe», a-t-il relevé, rappelant que les grandes puissances mondiales ont investi beaucoup durant toute une année pour arriver à des résultats positifs». «Nous ne sommes pas à l’abri d’une mutation du virus, phénomène fréquent, comme c’est le cas de la grippe saisonnière. Alors, les laboratoires attendent les premiers cas pour prendre le virus et trouver l’antidote sur la base d’un fragment du matériel génétique qui sert à fabriquer une protéine virale dite protéine Spike ou protéine S normalement conçue par le virus lorsqu’il se multiplie», explique Belambri. «Le transport, l’acheminement et la conservation nécessitent, à eux seuls, des moyens de haute technologie», fait-il remarquer. En outre, «la conservation à moins de 70° dans des réfrigérateurs petit modèle coûte jusqu’à 20.000 euros et nécessite un savoir-faire approprié». Belambri insiste aussi la collaboration avec les laboratoires. «Nous comptons des spécialistes en immunologie, en biologie, mais il y a des techniques que seuls les laboratoires ayant développé le vaccin détiennent, comme l’isolement du virus, son identification et bien entendu la conception du vaccin», explique-t-il. Pour cette raison, il recommande une formation appropriée, le transfert du savoir- faire et un échange d’expériences. Pour lui, le projet est réalisable à condition d’avoir une expertise et un accompagnement par les leaders qui ont préparé le vaccin. «Il est peut-être préférable de s’associer avec le laboratoire qui nous livrera le vaccin», propose-t-il. Le président de l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (Unop), le Dr Abdelouahad Kerrar, a rappelé que le secteur privé n’est pas concerné par la réalisation et la distribution du vaccin. «La loi sanitaire prévoit que la fabrication et la distribution du vaccins et des dérivés sont du ressort de l’Etat», précise-t-il. A l’en croire, les opérateurs privés ont critiqué cette loi qui constitue un blocage pour le développement du secteur, car tous les pays ont développé des vaccins grâce au secteur privé. Il y a lieu de noter que le ministre de l’Industrie pharmaceutique avait déclaré, en marge de la signature d’un protocole d’accord entre Saidal et une entreprise sud-coréenne, que «le pays compte désormais des usines aptes à produire un vaccin contre le coronavirus». Mais sans donner plus de détails. D’ailleurs, le chef du Fonds d’investissements direct russe, Kirill Dmitriev, a annoncé, mercredi dernier, lors d’une visioconférence consacrée à la présentation aux Nations unies du vaccin russe SputnikV, que ce dernier pourrait être produit en Algérie, vu les excellentes relations entre les deux pays. Une correspondance portant sur «l’état des lieux des équipements de la chaîne de froid au niveau des établissement de santé» a été enfin adressée, le 2 décembre dernier, aux responsables du secteur dans le cadre de la préparation de la campagne de vaccination contre la Covid. «La chaîne de froid est un élément primordial dans la réussite de l’opération d’acquisition des nouveaux vaccins», avait déclaré le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
 Samira Azzegag

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

L'agenda

MDN
Le ministère de la Défense nationale organisera, le 30 mars à 8h, au niveau de la direction régionale des activités commerciales aux Pins maritimes, une rencontre médiatique autour de l’acquisition d’informations géospatiales, des techniques et de technologies modernes.
Palais de la culture

Dans le cadre des rencontres bimensuelles «les Palais de la culture», le  Palais de la culture organisera, le 30 mars à 13h, la 3e rencontre intitulée «La culture et la communication».
Association des femmes en économie verte
L’Association des femmes en économie verte en partenariat avec Middle East Partner Ship Initiative, organisera, le 29 mars prochain à 8h30, à l’hôtel El
Aurassi, Alger, une cérémonie de remise des trophées aux lauréats issus des universités.

Fondation Friedrich Ebert
La fondation Friedrich Ebert organisera, en collaboration avec l’Union européenne, le 31 mars prochain à 17h30, une conférence-débat du Pr Abderrahmane
Mebtoul autour de «l’impact de la dépréciation du dinar algérien et la chute des réserves de change sur les indicateurs macro-économiques et sur la dynamique économique générale de l’Algérie».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept