Forum de la radio de Tizi Ouzou : La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales
Search
Vendredi 16 Avril 2021
Journal Electronique


La pensée de l’écrivain Mouloud Feraoun a été «victime de la censure des éditeurs et d’un discours à visées idéologiques et politiques qui avaient déformé son rapport au colonialisme et à la guerre de Libération nationale», ont soutenu, jeudi dernier, à Tizi Ouzou, ses enfants, Ali et Fazia Feraoun. Invités au forum de la radio locale consacrée à l’évocation de l’écrivain, ils ont mis en avant la responsabilité des autorités coloniales françaises dans la déformation de son combat et de sa pensée ainsi que son assassinat par un commando de l’OAS, le 15 mars 1962. Les éditions du Seuil, qui ont édité «le Fils du pauvre», ont «supprimé des passages importants du roman, près d’un tiers, qui traitaient de la  Seconde Guerre mondiale décrivant la France comme une nation vulnérable battue par l’Allemagne, au motif de l’adapter au format d’édition de poche», a soutenu sa fille et universitaire, Fazia. «Une manipulation qui a expurgé le roman de tout contenu subversif à l’ordre colonial, toutefois, toujours là, en seconde lecture», dira-t-elle, déplorant, cependant, que «cela ne l’ait pas épargné d’être la victime d’une lecture et d’un discours à visées idéologiques et politiques tendant à le discréditer au lendemain de l’indépendance du pays». Citant plusieurs passages de ses différentes œuvres qui illustrent ses opinions, elle a souligné qu'«il était un révolutionnaire et en avance même sur son époque et n’avait nulle sympathie pour l’ordre colonial et ses opinions étaient aux antipodes de celles de l’assimilation et l’acculturation». Feraoun, a-t-elle renchérit, «était en avance même sur sa société dont il n’hésitait pas à révéler les manquements et qu’il cherchait à révolutionner», illustrant son propos par sa description du travail des femmes qui était individualisée dans ses romans et la place qui leur est accordée. «Il n’y avait pas de place pour l’anonymat dans ses romans, ses personnages féminins avaient chacun un nom et leur travail était cité et mis en valeur, de même qu’il n’y avait pas de personnages féminins marginaux», a-t-elle fait remarquer à ce propos. Elle a, également, remis en cause l’idée de «l’amitié supposée» entre son défunt père et certains écrivains français dont Albert Camus et Emmanuel Roblès qui, a-t-elle dit, «n’avaient pas la même vision de l’Algérie que lui» et ayant «une responsabilité dans la censure dont il a été victime», s’agissant de Roblès.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

L'agenda

MDN
Le ministère de la Défense nationale organisera, le 30 mars à 8h, au niveau de la direction régionale des activités commerciales aux Pins maritimes, une rencontre médiatique autour de l’acquisition d’informations géospatiales, des techniques et de technologies modernes.
Palais de la culture

Dans le cadre des rencontres bimensuelles «les Palais de la culture», le  Palais de la culture organisera, le 30 mars à 13h, la 3e rencontre intitulée «La culture et la communication».
Association des femmes en économie verte
L’Association des femmes en économie verte en partenariat avec Middle East Partner Ship Initiative, organisera, le 29 mars prochain à 8h30, à l’hôtel El
Aurassi, Alger, une cérémonie de remise des trophées aux lauréats issus des universités.

Fondation Friedrich Ebert
La fondation Friedrich Ebert organisera, en collaboration avec l’Union européenne, le 31 mars prochain à 17h30, une conférence-débat du Pr Abderrahmane
Mebtoul autour de «l’impact de la dépréciation du dinar algérien et la chute des réserves de change sur les indicateurs macro-économiques et sur la dynamique économique générale de l’Algérie».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept