Collecte designatures : Les partis dénoncent des contraintes exagérées
Search
Vendredi 16 Avril 2021
Journal Electronique

La collecte des signatures de parrainage ne semble pas être une sinécure pour les postulants à la députation. Cette opération, nécessaire pour la validité d’une candidature par l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), s’avère malaisée et semée d’embuches. C’est du moins ce que rapportent des partis contactés, mardi, précisant que les difficultés sont en rapport avec plusieurs facteurs. Le président du FAN,Djamel Benabdeslam, évoque, à cet égard,plusieurs difficultés variant d’une wilaya à une autre. «Il y a des wilayas où nos concitoyens n’ont pas pu retirer les formulaires à cause des obstacles posés par les délégués de l’Anie», regrette-t-il avant d’accuser les délégués locaux de l’Anie de mettre les bâtons dans les roues des partis pour le retrait des formulaires. «Ces délégués de l’autorité des élections disent à ceux qui se présentent à eux que nous n’avons pas encore reçu les formulaires. A certains, ils exigent le cachet du parti ou une demande en bonne et due forme et, à d’autres, ils affirment n’avoir qu’un nombre limité de formulaires et, à chaque fois, ils invoquent une excuse pour créer des obstacles aux partis», explique Benabdeslam. Ce dernier affirme que les difficultés sont exacerbées dans certaines wilayas particulièrement, à l’instar d’El Oued, Djanet et AïnTimouchent. Le président d’El Fadjr El Djadid,Tahar Benbaïbèche, évoque un autre type de difficulté: l’attente devant le guichet destiné au recueil des signaturesde formulaire. «Il est inconcevable que nos concitoyens fassent la queue et passent leur temps à attendre au niveau du bureau du SG de l’APC pour recueillir la signature du formulaire»,peste-t-il avant d’appeler l’Anie à ne pas laisser la prérogative de l’opération de collecte des signatures au secrétaire général de l’APC ou du chef de service. «Nous demandons à ce que cette opération soit élargie aux vice-présidents et aux présidents de commissions et que l’autorité encourage les huissiers de justice et les notaires à faciliter l’opération de signature», propose-t-il. Quoiqu’il en soit, le parti de Benbaïbèche a entamé l’opération de recueil des signatures au niveau de 50 wilayas et «les choses se passent normalement», note-t-il. Ahmed Cherifi, membre de la direction du mouvement de la société pour la paix, signale également un autre type de contrainte dans l’opération de recueil de signature. «Même si le nombre des signatures requises n’est pas important, il n’en demeure pas moins que l’opération s’avère difficile», lance-t-il, expliquant que les citoyens ne donnent plus aussi facilement leur signature comme avant. «Auparavant, ce sont les citoyens qui sollicitaient les candidats pour recueillir les signatures, actuellement, ce n’est plus le cas», observe-t-il, avant de préciser que souvent les gens qui accordent leur signature attendent une contrepartie. «La société a changé», dit-il, rappelant que «les Algériens  ne voient pas les élus ou les députés comme des représentants qui ont des tâches et missions à accomplir, mais comme les locataires d’une Assemblée nationale qui sert uniquement à les payer généreusement».
Fatma-Zohra H.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

L'agenda

MDN
Le ministère de la Défense nationale organisera, le 30 mars à 8h, au niveau de la direction régionale des activités commerciales aux Pins maritimes, une rencontre médiatique autour de l’acquisition d’informations géospatiales, des techniques et de technologies modernes.
Palais de la culture

Dans le cadre des rencontres bimensuelles «les Palais de la culture», le  Palais de la culture organisera, le 30 mars à 13h, la 3e rencontre intitulée «La culture et la communication».
Association des femmes en économie verte
L’Association des femmes en économie verte en partenariat avec Middle East Partner Ship Initiative, organisera, le 29 mars prochain à 8h30, à l’hôtel El
Aurassi, Alger, une cérémonie de remise des trophées aux lauréats issus des universités.

Fondation Friedrich Ebert
La fondation Friedrich Ebert organisera, en collaboration avec l’Union européenne, le 31 mars prochain à 17h30, une conférence-débat du Pr Abderrahmane
Mebtoul autour de «l’impact de la dépréciation du dinar algérien et la chute des réserves de change sur les indicateurs macro-économiques et sur la dynamique économique générale de l’Algérie».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept